White Rocks

Les Herculéen.nes

Charges lourdes

Différents métiers touchés

  • Charpentiers-menuisiers

  • Travailleurs d'entrepôt

  • Agriculteurs

  • Travailleur de manutention

  • Athlète au gym

  • Déménageurs

Type de mouvement au quotidien

  • Soulever des charges

  • Transporter/Déplacer

  • Pousser/Tirer

  • Pelleter

  • Entraînement en hypertrophie

Type de blessures les plus communes

  1. Région lombaire (bas du dos)/bassin

  2. Région dorsale (haut du dos)

  3. Épaules

  4. Région cervicale (cou)

Profil Herculéen.nes

Le travail des Herculéen.nes peuvent être décrits par du travail très physique, à lever, transporter, déplacer et déposer des charges à longueur de journée.

La région la plus touchée est généralement celle du bassin ou de la région lombaire (bas du dos). Ils sont souvent rapportés avoir été déclenché par un "faux mouvement", mais lorsqu'on investigue un peu plus en profondeur, les patients nous rapportent souvent qu'il y avait déjà en réalité une faiblesse ou une sensibilité présente. Donc, le faux mouvement représente souvent la petite goutte d'eau qui fait déborder le vase.

Ces blessures lombaires sont généralement causées par l'usure et la mauvaise habitude de mal lever des charges : le corps penché vers l'avant; le dos arrondi, sans plier les jambes et souvent en torsion. Certes, c'est plus rapide, mais beaucoup plus dommageable sur le moyen/long terme!

Pour réduire les chances que ça vous arrive, pensez à l'ergonomie ou la posture que vous adoptez lorsque vous levez des charges : droit devant la charge, on garde le creux du dos, on pousse avec les jambes et non le dos! Dans cette position, la colonne (surtout les disques) et les muscles répartissent mieux la charge.

Ce 2 secondes de plus pour y penser et bien vous placer peut vous sauver beaucoup de trouble (et des sous)!

Herculéen.png

À quel moment consulter...

Niveau 0

Prévention/Aucune douleur

Félicitations! Continuez le bon travail!

Lorsque la douleur est absente, il s'agit d'un bon moment pour développer l'habitude de faire du renforcement musculaire des stabilisateurs et des étirements afin de réduire les chances potentielles de se blesser.

Pour les personnes travaillant beaucoup avec leur corps, nous recommandons un suivi préventif en massothérapie pour maintenir une souplesse musculaire ou en chiropratique pour maintenir une bonne santé neuromusculosquelettique (nerfs, muscles et articulations) au changement de saison, soit de 3 - 4 fois par année pour la population générale.

Niveau 1

Inconfort

Oops! On commence à ressentir un inconfort par-ci, par-là! Sans nécessairement être une sensibilité constante, la fatigue, la surutilisation et les tâches quotidiennes peuvent parfois amener un inconfort. 

À ce stade, il est pertinent de faire un peu plus d'étirements au quotidien afin de freiner le développement de la potentielle blessure. Au niveau 1, il n'y a pas d'urgence d'agir, on commence par les étirements. Toutefois, si cet inconfort s'aggrave graduellement et perdure plus d'une semaine malgré les étirements, il est important de consulter. Si vous ressentez une "tension" ou l'impression "d'un élastique trop raide", un massothérapeute pourrait être le bon professionnel à consulter.

Niveau 2

Sensibilité

Aïe! Au niveau 2, on a fait nos étirements, mais l'inconfort est devenu plus sensible et dérangeant. Les étirements aident et soulagent temporairement, mais l'impression que l'endurance à cette douleur s'affaiblit au quotidien et que la zone sensible semble s'accroître...

Afin d'éviter que celle-ci s'aggrave, il est important de consulter à ce niveau. Si la sensation est celui d'une "tension" ou d'un "élastique trop tendu", le massothérapeute peut être le bon professionnel à consulter. Si la sensation est plutôt celle d'un "coincement" ou d'un "blocage", le chiropraticien serait la solution.

En cas de doute, l'examen initial du chiropraticien peut établir un diagnostic chiropratique et traiter la condition, ou vous référer au professionnel adéquat.

Niveau 3

Douleur et résolution de problème

Oh là là... C'est pénible. Au niveau 3, la douleur dérange au quotidien et affecte la qualité de vie. Nos patients les plus toughs peuvent avoir enduré la douleur depuis plusieurs temps sans avoir consulter. Maintenant, il est grand temps d'agir.

À ce niveau, on vous recommande un examen initial en chiropratique. Le docteur en chiropratique pourra alors faire l'ouverture du dossier comprenant l'examen physique, l'explication du diagnostic chiropratique et du plan de traitement pour vous. Une fois de plus, si le chiropraticien n'est pas le professionnel adéquat pour vous, il vous proposera des alternatives.