White Chair

Les Neurones

Travailleurs assis

Différents métier touchés

  • Télé-travailleurs

  • Enseignant.es

  • Les grands lecteurs

  • Comptables

  • Étudiants

  • e-Athlètes/gamers

  • Travailleurs en informatique

  • Secrétariat/adjoint.es en administration

  • Travailleurs de bureau

  • Camionneurs

  • Grand consommateur des internets

  • Entrepreneurs

​Type de mouvements au quotidien

  • Lecture

  • Analyse

  • Utiliser son cerveau à pleine capacité

  • Gérer des problèmes

  • Rédiger des courriels/rapports/textes à l'ordinateur

  • Utiliser son cellulaire 

Type de blessures les plus communes

  1. Douleurs au cou/épaules/trapèzes

  2. Maux de tête/migraines

  3. Douleurs dorsales (dans le haut du dos)

  4. Douleurs dans les avant-bras (tunnels carpiens, épicondylites)

Neurone.png

Profil Neurone

Pour les Neurones, la posture est un des aspects les plus importants à prendre en considération, suivi par l'ergonomie du poste de travail. En fait, le corps n'est pas fait pour passer des périodes prolongées assis, sans bouger. De plus, avoir et maintenir une posture "idéale" et "ergonomique" assis en tout temps est quasi impossible ou du moins, très, très difficile pour les optimistes!

Si vous commencez du jour au lendemain à vous tenir "droit", il est presque garanti que vous allez développer des douleurs et courbatures au niveau du dos, puisque la musculature concernée n'est pas habituée à travailler aussi fort. Les changements doivent être progressifs et les efforts constants!

Pour commencer, le truc est de développer le réflexe de se redresser On peut mettre un rappel ou un alarme pour se rappeler de se lever et faire les étirements à chaque 30, 45 ou 60 minutes, selon votre préférence. Si vous travaillez avec d'autres personnes autour de vous, s'encourager entre collègues/lecteurs/partenaires facilitent la chose!

Un dernier petit conseil qui aide lorsque nous voulons effectuer des changements est de garder une vision sur le long terme. c'est-à-dire que faire un peu à chaque jour, en respectant vos limites va être beaucoup plus efficace et durable comme effort qu'un 150% pendant 2 semaines. Si votre limite est de faire 2 minutes d'étirements par jour, bien commencez par ça!

L'important, c'est la constance et la rigueur!

Bon étirements!

À quel moment consulter...

Niveau 0

Niveau 1

Niveau 2

Niveau 3

Prévention/Aucune douleur

Félicitations! Continuez le bon travail!

Lorsque la douleur est absente, il s'agit d'un bon moment pour développer l'habitude de faire du renforcement musculaire des stabilisateurs et des étirements afin de réduire les chances potentielles de se blesser.

Pour les personnes travaillant beaucoup avec leur corps, nous recommandons un suivi préventif en massothérapie pour maintenir une souplesse musculaire ou en chiropratique pour maintenir une bonne santé neuromusculosquelettique (nerfs, muscles et articulations) au changement de saison, soit de 3 - 4 fois par année pour la population générale.

Inconfort

Oops! On commence à ressentir un inconfort par-ci, par-là! Sans nécessairement être une sensibilité constante, la fatigue, la surutilisation et les tâches quotidiennes peuvent parfois amener un inconfort. 

À ce stade, il est pertinent de faire un peu plus d'étirements au quotidien afin de freiner le développement de la potentielle blessure. Au niveau 1, il n'y a pas d'urgence d'agir, on commence par les étirements. Toutefois, si cet inconfort s'aggrave graduellement et perdure plus d'une semaine malgré les étirements, il est important de consulter. Si vous ressentez une "tension" ou l'impression "d'un élastique trop raide", un massothérapeute pourrait être le bon professionnel à consulter.

Sensibilité

Aïe! Au niveau 2, on a fait nos étirements, mais l'inconfort est devenu plus sensible et dérangeant. Les étirements aident et soulagent temporairement, mais l'impression que l'endurance à cette douleur s'affaiblit au quotidien et que la zone sensible semble s'accroître...

Afin d'éviter que celle-ci s'aggrave, il est important de consulter à ce niveau. Si la sensation est celui d'une "tension" ou d'un "élastique trop tendu", le massothérapeute peut être le bon professionnel à consulter. Si la sensation est plutôt celle d'un "coincement" ou d'un "blocage", le chiropraticien serait la solution.

En cas de doute, l'examen initial du chiropraticien peut établir un diagnostic chiropratique et traiter la condition, ou vous référer au professionnel adéquat.

Douleur et résolution de problème

Oh là là... C'est pénible. Au niveau 3, la douleur dérange au quotidien et affecte la qualité de vie. Nos patients les plus toughs peuvent avoir enduré la douleur depuis plusieurs temps sans avoir consulter. Maintenant, il est grand temps d'agir.

À ce niveau, on vous recommande un examen initial en chiropratique. Le docteur en chiropratique pourra alors faire l'ouverture du dossier comprenant l'examen physique, l'explication du diagnostic chiropratique et du plan de traitement pour vous. Une fois de plus, si le chiropraticien n'est pas le professionnel adéquat pour vous, il vous proposera des alternatives.